Ballade sur l’avenue Foch à Metz

Samedi dernier, nous nous sommes promenés sur l’Avenue Foch située dans le centre-ville de Metz en Lorraine. Elle est située dans le quartier de la gare, et relie l’avenue Joffre à l’avenue Jean XXIII. Ce quartier s’appelle le triangle impérial. Elle s’est appelée avant 1918 « Kaiser Wilhelm Ring ». Les bâtiments construits sur cette avenue sont remarquables et en voici un aperçu :

Cette majestueuse avenue était à l’origine une voie de communication importante pour les militaires. Elle permettait de relier rapidement les casernes à la gare. Les Allemands installés à Metz ont construit des maisons de style néoroman, néo-Renaissance flamande et baroque pour imposer leur style germanique. Ainsi, cette avenue homogène dans ses volumes et son urbanisme, présente une extraordinaire variété de styles qui fait sa beauté et son charme.

Source : Le triangle impérial

Comme la grande majorité des villes anciennes gallo-romaines, Metz s’est trouvée pendant très longtemps enfermée par une enceinte, faite ici de murs épais de pierre et par les bras fluviaux issus de la Moselle.
Autour de 1900,  sous l’occupation allemande, l’occupant décide de détruire ces remparts, et ainsi permettre à la ville de s’étendre pleinement.
Sur les ruines des murs et fossés, qui creusaient une grande artère ceinturant la ville, on construit les boulevards, dont le boulevard Foch !
Autour de ces boulevards et avenues, se lance vers la campagne la Nouvelle Ville de Metz, le quartier impérial allemand. Poste et Gare bien sûr, extrèmement connues, mais dont nous parlons ailleurs, mais pas seulement.
La nouvelle ville impériale allemande est à elle seule un élément majeur de Metz.
Quartier de luxe donc, totalement organisé et planifié, d’essence profondément allemande. De hautes maisons en style néo-renaissance et néo-roman surtout, en pierre noire et blanche, rose et grise.
Mais face à ces allemands qui veulent changer la culture Messine, tous se révoltent, et les bourgeois, au milieu de ce quartier allemand, élèvent leurs bâtiments profondements français de style, Louis XV et Louis XVI, en pierre de Jaumont jaune. C’est deux cultures qui s’affrontent sur notre boulevard Foch !
Mais le style allemand submerge tout l’ensemble, car si certains résistent par leurs constructions de style français, la plupart restent allemandes, et surtout les monuments publics sont allemands. Statue du Kayser sur la place Mondon, au bout du boulevard Foch, avec tout autour la Banque Impériale (actuelle Chambre de Commerce), la Chambre des Métiers (actuel B.N.P. Paribas), la caserne impériale (lycée Barbot)…
Retenons-en que si les Allemands dominèrent pour cette architecture, ils ne parvinrent jamais à faire oublier la culture française de la ville, et à changer le coeur des Messins. Et tout ceci s’illustre parfaitement sur le boulevard Foch.

Source : Tout Metz

Laisser un commentaire