Les jardins du Château de Villandry (26-juin-2015)

Nous avons visité les jardins du Château de Villandry un après-midi de juin sous un soleil de plomb. Les billets pour la découverte des jardins uniquement sont à 6,50 euros. Dès l’entrée, la boutique a attiré mon attention. Elle propose tout un tas de produits de jardinage en plus des classiques souvenirs. Armée d’un magnifique chapeau de paille – acheté sur place – et de lunettes de soleil, j’étais fin prête pour découvrir les mythiques jardins du Château de Villandry. Celui-ci est le dernier des grands châteaux de la Loire érigés pendant la Renaissance dans le Val de Loire. L’élégance sobre de son architecture alliée au charme de ses jardins remarquables font de ce monument l’un des fleurons du patrimoine mondial.

Plan du domaine de Villandry

Le bois

Nous avons suivi le parcours indiqué sur le petit plan fourni avec le billet d’entrée. La promenade commence par la montée dans les bois, ce qui permet de découvrir de très beaux points de vue sur les jardins, le village et la vallée car le chemin domine de prés de 30 mètres l’ensemble des jardins. La montée est un peu fatigante mais au moins nous sommes à l’ombre sous les arbres. À l’extrémité sud de cette promenade, on peut découvrir le beau Pavillon de l’Audience datant du XVIIIe siècle.

"L’Audience est un petit pavillon de style néoclassique couvert d’un toit d’ardoise édifié au XVIIIe siècle par le marquis de Castellane dans la partie sud du domaine. Ce type de construction d’ornement, aussi appelé « fabrique », est l’une des composantes des jardins à la française aménagés au XVIIIe siècle. Dans ce charmant bâtiment, le marquis « donnait audience » aux fermiers et aux paysans qui travaillaient sur ses terres. Il a été entièrement rénové en 2004."

Le jardin d’ornement

Le belvédère permet d’avoir une vue d’ensemble sur le jardin d’ornement. De là, on distingue juste en dessous, quatre carrés qui constituent les jardins d’amour. Je recommande vivement ce point de vue.

"Le jardin d’ornement se trouve au-dessus du potager et constitue la prolongation des salons du château. Au plus près du château est le premier salon composé de quatre carrés. D’inspiration andalouse, sa structure végétale dessine des formes géométriques qui constituent les « jardins d’Amour ».
L’« Amour tendre » est symbolisé par des cœurs séparés par les flammes de l’amour dans les angles du carré. Au centre des masques que l’on mettait sur les yeux au cours des bals et qui permettaient toutes sortes de conversations, des plus sérieuses aux plus légères.
L’« Amour passionné » toujours des cœurs mais, cette fois-ci, brisés par la passion. Les massifs de buis sont enchevêtrés et forment un labyrinthe car il y a là également une évocation de la danse et du tourbillon passionnel.
L’« Amour volage » : les quatre éventails dans les angles symbolisent la légèreté des sentiments. Entre ces éventails, figurent les cornes de l’amour trompé et au centre des lettres d’amour ou des billets doux que les amants échangent. La couleur dominante dans ce carré est le jaune, symbole de l’amour trompé.
Enfin, l’« Amour tragique » : les dessins représentent des lames de poignards et des glaives utilisés au cours des duels causés par les rivalités amoureuses. En été les fleurs sont rouges pour symboliser le sang répandu au cours de ces combats."

Le jardin d’eau.

Notre ballade dans les bois nous conduit jusqu’au jardin d’eau, qui se situe au dessus du jardin d’ornement, à l’extrémité sud du domaine. Pour marcher à l’ombre, il faut rester sous les tilleuls.

"Celui-ci, d’inspiration classique, centré autour d’une grande pièce d’eau en forme de miroir Louis XV, est entouré d’un cloître de tilleuls. C’est l’endroit idéal pour se reposer et méditer."

Le canal

Le jardin du soleil

Après la sobriété du jardin d’eau, voici le jardin du soleil remplit de magnifiques fleurs violettes et jaunes, un vrai paradis pour les abeilles ! Ce jardin a été inauguré le 20 juin 2008. Vous ne le trouverez pas sur le plan au dessus, mais il se situe au niveau de l’aire de jeux, à proximité à droite du jardin d’eau.

"Le dernier-né des jardins, le jardin du soleil, est un lieu dépaysant, constitué de 3 espaces de verdure. La chambre des nuages est plantée d’arbustes et de vivaces bleutés et blancs. La chambre du soleil dans les tons orange et jaune, rayonne toute centrée autour d’un majestueux bassin en forme d’étoile."

Visite des jardins du château de Villandry

Le jardin des simples

Ce jardin est consacré aux herbes aromatiques condimentaires et médicinales, comme de la verveine citronnelle ou de la menthe de différentes sortes. On peut admirer les ifs taillés en topiaire conformément à la tradition française.

"Entre le potager et l’église, vous pourrez admirer le jardin des simples. C’est le jardin traditionnel du Moyen Age. Les plantes sont installées dans des parterres circulaires, symboles d’éternité, tandis que des allées, se croisant à angles droits, dessinent des croix. On y retrouve une bonne trentaine de variétés de plantes au milieu de parterres fleuris."

Le potager

Ici, rien n’est laissé au hasard. Les petites salades sont placées côte à côte, formant des lignes bien droites. C’est un agencement militaire !

"Entre le château et le village se trouve le potager de la Renaissance, composé de 9 carrés de taille identique mais à l’intérieur desquels les motifs géométriques sont différents. Ces carrés sont plantés de légumes dont les couleurs alternent entre elles (bleu du poireau, rouge du chou et de la betterave, vert jades des fanes de carottes) pour donner au regard l’illusion d’un damier multicolore. Les jardiniers français du XVIe siècle vont réunir 2 inspirations, monacales et italienne, afin de créer le jardin dont ils avaient besoin pour les roses et les légumes nouveaux venus des « Amériques ». Ils appelleront ce jardin : potager décoratif."

Le Château

Faute de temps, nous n’avons pas opté pour la visite intérieure du Château de Villandry, donc je ne propose que des photos de la façade. Les fenêtres du Château donnant sur le jardin étaient ouvertes, ce qui permettait aux visiteurs d’avoir une perspective différente sur les plantations.

"Villandry fait partie des grands châteaux bâtis au bord de la Loire à la Renaissance. Il a la particularité de n’être la demeure ni d’un roi ni d’une courtisane mais celle de Jean Le Breton, ministre des finances de François Ier. Jean Le Breton exploite à Villandry son exceptionnelle expérience de l’architecture acquise sur de nombreux chantiers dont celui du château de Chambord qu’il a surveillé et dirigé pendant de longues années pour le compte de la Couronne."

Sources : dépliant de visite et Site officiel du Château de Villandry

Laisser un commentaire