Navajo National Monument (18-sep-2016)

Après beaucoup de réflexion et d’hésitation, nous abandonnons l’idée de visiter le Canyon de Chelly ce matin car le programme de ce dimanche est tout de même bien chargé. Pour rappel, nous aurions dû découvrir le Canyon de Chelly la veille au soir, mais le sort était contre nous (voir mon article précédent).

Jour 6 Dimanche 18 septembre 2016
Départ Chinle, Arizona
Étapes Navajo National Monument – Monument Valley
Arrivée Kayenta, Arizona
Distance parcourue 170 miles (275 km)
Nuit Kayenta : Monument Valley Inn

On se lève à 6h45 heure locale sur le territoire Navajo (donc 5h45 en Arizona) et on part à 7h. Le plein a été fait la veille au soir par Yvan. Cette fois, on ne craint pas la panne d’essence et on ne perdra pas un quart d’heure à chercher une station essence. Plus rien n’est laissé au hasard ! Il fait toujours frais le matin, la température minimum est de 8°C et la maximale du jour sera de 30°C.

Le programme de la journée
Le programme de la journée

Navajo National Monument

On y arrive vers 9h45. Lorsque l’on bifurque vers la route 564 après avoir parcouru l’Interstate 160, le chemin est nettement moins convivial. On a redécouvert les ‘cattle guard‘, une grille à même la route permettant aux voitures de passer, mais pas au bétail. Prudents, nous décélerons comme si il s’agissait d’un ralentisseur comme chez nous, mais on a vite vu que toutes les autres voitures que nous croisions continuaient d’avancer à la même allure. Pour voir un ‘cattle guard‘ tel que nous l’avons vu sur place, rendez-vous sur Shutterstock.

Pour la petite ballade pédestre du jour, j’avais sélectionné le « Sandal Trail ». Il s’agit d’un petit sentier très facile d’accès car pavé pour découvrir le Canyon de Betatakin et les ruines d’un village pueblo.

"Le Sandal Trail est un petit chemin goudronné très agréable (moins de 2 km aller et retour). Au début, sur la gauche, reconstitution d'un hogan et de son sauna. Tout le long du sentier, des panneaux précisent la nature de la végétation alentour, conifères nains, courts et torturés."
"Au bout, c'est la surprise : d'un coup s'ouvre devant vous le Canyon de Betatakin, ramification de l'immense canyon de 140 mètres de haut, à l'abri duquel les pueblos construisent un village en pire et en adobe. Il en reste de belles ruines encore bien visibles. C'est grâce aux poutres qu'utilisaient les indiens que les archéologues ont pu dater les maisons. Les premières auraient vu le jour vers 1250-1260 pour être abandonnées moins de 40 ans plus tard. Une bonne centaine de personnes devaient y vivre. Le village est si bien caché que les Américains ne l'ont découvrent qu'en 1909."

Navajo National Monument

Ce sentier pédestre porte bien son nom, car on peut le pratiquer en sandales 🙂 Donc il est inutile de mettre ses chaussures de marche montante en gore-tex si on ne décide pas de descendre dans le canyon. Ce sentier découverte permet de surplomber le village, mais 400 mètres nous en sépare encore. À l’arrivée il y a même une longue vue permettant de profiter de plus de détails sur les petites maisons de pierre. Par contre, il est très difficile d’obtenir de bons clichés du village pueblo car une partie est dans l’ombre alors que le soleil éclaire déjà énormément l’ensemble du canyon.

Si vous êtes de grands sportifs, choisissez plutôt la randonnée qui permet de descendre dans le canyon jusqu’aux ruines de Betatakin. Il faut s’inscrire au Visitor Center et la randonnée fait environ 8 km aller-retour avec un dénivelé de 215 mètres. Cependant vous ne visiterez pas les maisons.

"Malgré son nom, cet ensemble de ruines magnifiquement préservées n'est pas navajo mais pueblo. Ceux-ci se seraient installés dans les canyons soit pour s'y réfugier en période de guerre, soit parce que leurs champs, situés sur les plateaux supérieurs, subissaient une dure période de sécheresse. Ce sont les Navajos qui découvrirent les deux villages, après leur abandon à la fin du XIIIe siècle. Et ce sont eux qui nommèrent le peuple mystérieux qui avait vécu ici "Anasazi", qui signifie en navajo,  selon certains, "autre peuple ancien" et selon d'autres... "ennemi". D'où la mise à l'écart de ce terme, devenu politiquement incorrect, au bénéfice d'Ancient Puebla, soit "peuple ancien"."

Le retour au Visitor Center est légèrement plus pénible car ça monte et que le soleil tape plus fort. Mais il y a du vent et l’air est encore frais.

En plus, on profite d’un magnifique soleil alors quoi de mieux ?!

LE NAVAJO NATIONAL MONUMENT EN RÉSUMÉ :

Si on avait su J’aurais aimé trouver une période de la journée plus propice à la prise de photos du village pueblo.
Prix et détails L’entrée est gratuite.

Nous avons maintenant une heure de route environ pour nous rendre à Monument Valley. La météo est au beau fixe, on va avoir bien chaud ! On s’arrête en passant à Kayenta pour s’acheter notre sandwich du jour.

Laisser un commentaire