Traversée du désert Mojave (15-Sep-2016)

Aujourd’hui, nous quittons Los Angeles pour nous rendre à Laughlin. Pendant cette traversée du désert Mojave, nous partirons à la découverte de Calico Ghost Town, une ville western mais nous ferons aussi un détour dans le Mojave National Preserve.

Jour 3 Jeudi 15 septembre 2016
Départ Los Angeles, Californie
Étapes Calico Ghost Town – Mojave National Preserve
Arrivée Laughlin, Nevada
Distance parcourue 317 miles (510 km)
Nuit Laughlin : Aquarius Casino & Resort
Notre journée de route de L.A. à Laughlin.
Notre journée de route de L.A. à Laughlin.

Carroll Avenue, la rue des maisons victoriennes

On se réveille à 7h20 car je voulais qu’on aille rapidement sur la colline de Angelino Heights et notamment sur Carroll Avenue dans le quartier de Los Angeles qui regroupe le plus de maisons victoriennes. Le secteur a été inscrit au registre des monuments historiques en 1976. Il est tôt et les habitants sont en train de promener leur chien. En tout cas, ils ne sont pas surpris que j’aie l’appareil photo en main.

D’ailleurs c’est là que se dresse le manoir des soeurs Halliwell de la série Charmed au 1329 Carroll Avenue, et non pas à San Francisco comme la série le laissait penser. Je n’ai malheureusement pas pu trouver une capture d’écran montrant Prue Halliwell sous le porche de la maison, car la série n’est pas toute récente.

La Innes House (1329 Carroll Avenue) est l'une des maisons d'origine construites au cours du développement de Carroll Avenue à Angelino Heights à la fin des années 1880. La maison a été construite pour Daniel Innes, conseiller municipal et promoteur immobilier. Conçue dans le style Eastlake, l'extérieur affiche des détails victoriens classiques comme les fenêtres avec volets supérieur bordé de vitraux.
Source : Los Angeles Conservancy

On fait route vers Calico Ghost Town à présent. On s’arrête à une station-service avant de partir et on profite du fait qu’il y ait une boulangerie juste à face pour prendre notre petit-déjeuner. À la base, nous étions à la recherche d’un Whole Food Market, mais nous avons dû abandonner, un peu dépités. Vilain GPS !

Calico Ghost Town

On arrive vers midi, et on décide de déjeuner au restaurant Calico House pratiquement à l’entrée de la ville fantôme. On s’installe sur la terrasse ombragée à l’arrière du bâtiment car il fait bien trop froid à l’intérieur. La climatisation a été poussée à fond. C’est tout de même paradoxal ! Le sol de la terrasse est recouvert de carcasses de cosses de cacahuètes. Ça croustille sous les pieds ! J’ai pris une limonade faite maison, c’était divin : super rafraichissant bien qu’un peu trop sucré (probablement au sirop de maïs… :-0).

"Calico est une ville fantôme située dans le désert de Mojave en Californie du Sud. Fondée en 1881 près de mines d'argent, elle est au début du xxie siècle un parc de comté. Elle fait partie du comté de San Bernardino et l'Interstate 15 passe près d'elle. 
Un peu après sa fondation, la ville abritait 1 200 personnes, dont 500 mineurs. En plus d'un assortiment de bars, de bordels, de lieux de paris et quelques églises, la ville avait son journal, le Calico Print.
Dans les années 1890, le prix de l'argent s'est effondré, rendant les opérations minières peu payantes. Avec la fin de l'exploitation de mines de borax en 1907, la ville a été complètement abandonnée.
En 1951, Walter Knott, fondateur de Knott's Berry Farm, a acquis la ville et a lancé un programme de restauration selon les photographies d'époque. Cinq immeubles d'époque existent toujours, les autres sont des répliques construites sur les fondations des immeubles de l'époque. La ville est classée monument historique de la Californie et est qualifiée de « Ville fantôme officielle du silver rush » en 2005 par le gouverneur Arnold Schwarzenegger."
Source : Wikipédia

CALICO GHOST TOWN EN RÉSUMÉ :

Positif Bonne ambiance de western dans le general store avec vente de produits d’époque.
Nous avons fait la visite de la mine, on a trouvé ça globalement un peu court mais ça donne un bon aperçu des tunnels, et en plus la sortie s’effectue en haut de la colline de laquelle on a un beau panorama sur la ville.
La petite école en haut de la colline vaut le détour (dommage qu’elle soit fermée).
Négatif Le Calico restaurant house ne nous a pas proposé de dessert – ce fut une grosse frustration pour Yvan car il n’a pas osé demander quand même la ‘pie’ (tarte) du jour.
Si on avait su Le petit tour en train n’était pas indispensable au vu du prix (4$/pers.).
Prix et détails 8$/personne + « achats intégrés » comme sur l’AppStore.

 

Entrée dans le Mojave National Preserve

Nous continuons notre route vers le Mojave National Preserve. Des panneaux le long de notre chemin indiquent une fréquence radio AM sur laquelle on peut se connecter pour avoir différentes informations. Ni une, ni deux, nous voilà en train d’écouter une bande son d’une qualité exécrable… On dirait une radio de fin du monde avec des conseils donnés sur un ton monotone et dépressif, et on se croit dans The Walking Dead. On rigole bien mais ça fait un peu peur.

On décide de suivre les conseils du dernier homme sur terre, et on fait le plein d’essence aux alentours de Baker. À la station-service on achète également 4 bidons d’eau fraîche de 5 litres environ. On peut mourrir de soif dans le désert… Il l’a dit à la radio et Yvan – qui juste que là était plutôt désinvolte – s’est ressaisi. On remplit nos gourdes avant de repartir vers l’entrée du parc. J’en profite pour dire qu’on a été ravis d’avoir investi dans 2 superbes gourdes Kleen Kanteen isothermes, car elles nous ont bien servies, et l’eau y est restée fraîche même au milieu de Death Valley.

Notre traversée du Mojave National Preserve

On s’engage dans le Mojave National Preserve en prenant la Kelbaker Road. Un panneau nous indique de faire attention aux tortues qui pourraient traverser la route. Maintenant c’est moi qui conduit ! Bon, en gros, il n’y a personne et nous sommes seuls sur la route, mais le paysage est magnifique. Nous sommes la recherche des Cinder Cones sur le plan, mais on ne voit rien de spécial. Tout d’un coup, une mini-bestiole s’engage en courant sur la route pour la traverser. On écrase la pédale de frein. Nom de Dieu, c’est qu’elles courent vite les tortues ici…?! Elles sont un peu ‘ninja’. Pourtant à bien y réfléchir, ce n’est pas dans ce désert que les essais nucléaires ont eu lieu ?!

Cinder Cones au Mojave National Preserve
Cinder Cones au Mojave National Preserve

 

Mojave National Preserve - The Road
Mojave National Preserve – The Road

On arrive au Visitor Center 5 minutes après l’heure de fermeture. Il est 17h passées. C’est dommage car on comptait y acheter le pass annuel permettant l’entrée dans tous les parcs nationaux pour 80 $ par véhicule. Du Visitor Center, on peut admirer les dunes de sable de Kelso Dunes, mais quelques pylônes et fils électriques nous gâchent la vue. Nous aurions dû nous arrêter en chemin, il y avait un endroit un peu plus en hauteur et la vue était très belle.

Mojave National Preserve - Kelso Dunes
Mojave National Preserve – Kelso Dunes

 

Mojave National Preserve - Kelso Dunes
Mojave National Preserve – Kelso Dunes

On repart sur la Kelso-Cima Road. La route monte progressivement et on découvre de plus en plus de Joshua Tree.

"Le désert des Mojaves ou de Mojave est une grande étendue désertique d'environ 40 000 km2. Il est situé dans l'ouest des États-Unis, dans le sud de la Californie essentiellement, mais il déborde sur les États voisins du Nevada et de l'Arizona. Le désert des Mojaves est dans sa majeure partie recouvert de plaines rocailleuses, parfois interrompues par des massifs montagneux. Une des caractéristiques de ce désert est la présence d'une espèce de yucca nommée Joshua Tree."
Source : Wikipédia

MOJAVE NATIONAL PRESERVE EN RÉSUMÉ :

Positif Le désert, c’est génial. Il fait chaud, mais on roule avec les fenêtres ouvertes. En plus, on peut y voir des Joshua Trees !
Négatif Pourquoi le Visitor Center ferme-t-il si tôt ?! (17h) Au moins, le parc ne ferme jamais, donc comme moi, vous pouvez imprimer les plans disponibles sur le site web et repérer à l’avance les points d’intérêts près desquels vous souhaitez vous arrêtez.
Si on avait su Nous ne pouvions malheureusement pas y passer plus de temps, mais il y a de nombreuses randonnées pédestres. En fait, j’avais regardé à l’avance quoi faire si on ne faisait que traverser le parc. Voici les détails en anglais : Just passing Through?: Take the I-15 Scenic Detour
Prix et détails Gratuit. Il n’y a pas de frais d’entrée, mais n’écrasez pas les tortues !

 

Laughlin

Nous sommes sur la 164 en direction de Searchlight aux alentours de 18h30. On s’extasie devant le ciel qui prend de magnifiques couleurs. On est entrés dans le Nevada maintenant.

Coucher de soleil sur la route 164
Coucher de soleil sur la route 164

Notre arrivée à Laughlin se fait de nuit, pourtant il est 19h30. La route qui y mène la surplombe et on peut bien voir toutes les lumières de la ville au bord du Colorado.

Laughlin By Night

"Laughlin est une ville située dans le comté de Clark, dans le sud du Nevada, aux États-Unis d'Amérique. Elle est aussi appelée la petite Las Vegas.
Fondée par Don Laughlin qui lui a donné son nom, c'est une petite ville du Nevada, située sur les rives du Colorado surnommée "Little Vegas" par les commerçants, elle offre un avant-goût de Las Vegas sans les contraintes de la circulation et les prix prohibitifs.
Le jeu de casino est principale attraction de Laughlin mais à une échelle beaucoup plus réduite qu'à Las Vegas et les joueurs y sont beaucoup plus pauvres.
À Laughlin, coule non seulement le fleuve Colorado où l'on peut pratiquer la voile, nager, pêcher, faire du ski nautique et d'autres activités sportives, mais on y trouve aussi le lac Mohave avec les mêmes activités à plus grande échelle. Grapevine Canyon vous attend avec ses célèbres inscriptions que les Indiens ont gravées dans la pierre et qui datent de quelque 800 ans avant notre ère, dont certaines représentant des hommes casqués flottants dans les airs, demeurent un mystère pour la communauté scientifique."
Source : Wikipédia

Notre hôtel pour cette nuit s’appelle Acquarius Casino and Resort, c’est un hôtel gigantesque situé au bord du Colorado. Comme tours les hôtels casino, il dispose d’un parking : on peut choisir soit le ‘self-park’, soit le ‘valet parking’. Le self-park nous mène via une passerelle directement à l’intérieur du casino. Il ne nous reste qu’à trouver la réception au milieu des odeurs désagréables de cigarettes…

Demain, notre journée est consacrée à la découverte de la rive sud du Grand Canyon.

Laisser un commentaire