Valley of Fire State Park (22-sep-2016)

Aujourd’hui on s’accorde une grasse matinée : on se lève aux alentours de 8h15 🙂 Nous avons décidé de changer le planning de la journée suite aux mauvaises conditions climatiques qui règnent sur l’Utah. Au lieu de visiter Bryce Canyon et Zion sous la pluie et les orages, nous dormirons ce soir à Las Vegas, tout en faisant une étape par Valley of Fire National Park.

Jour 10 Jeudi 22 septembre 2016
Départ Panguitch, Utah
Étapes Valley of Fire State Park
Arrivée Las vegas, Nevada
Distance parcourue 263 miles (423 km)
Nuit Las Vegas : Stratosphere Casino, Hotel & Tower

Ce matin il pleut encore. Et par malchance, il faut sortir dehors pour se rendre à la salle du petit-déjeuner. On traverse en courant le parking boueux, et on arrive dans une salle surchauffée, les lunettes embuées le prouvent. Les tables sont toutes en longueur en rang d’oignon, et on s’assoit sur des bancs à côté des autres clients de l’hôtel. Ce n’est pas très pratique pour se rendre au buffet car on se bouscule un peu au passage !

De toutes façons, il faut bien avouer que je suis toujours aussi déçue des petits-déjeuners qui nous sont proposés. Peut-être avais-je fondé trop d’espoir sur les récits et descriptions de mes parents lors de leur voyage 10 ans auparavant. Mais rien ne m’emballe… Rien à voir avec le petit-déjeuner continental et anglo-saxon de l’hôtel Sheraton à Edimbourg pour lequel je garde un souvenir ému vu la profusion du choix, la diversité des préparations, et la qualité des viennoiseries. Mais bon, je m’égare…

Jour10

Hier, Yvan nous a réservé une chambre pour une nuit à Las Vegas pour remplacer notre nuit à St. George. Sur booking.com, nous avons réservé le Stratosphere Casino, Hotel & Tower pour environ 60$ la chambre, auquel il faut rajouter 27 dollars pour le service et 12% de taxe donc 124$ en tout. Le Stratosphere Casino, Hotel & Tower se situe tout au Nord du Strip.

Après notre check-out, nous prenons l’Interstate 15 qui nous permet de rouler à 80 miles à l’heure, ce qui est la vitesse la plus élevée que nous avons vu jusque là. En plus, c’est moi au volant de notre bolide qui adore les lignes droites toutes plates ! Tout comme moi ! On s’amuse en chemin de voir 2 gros chiens les oreilles au vent à l’arrière d’un pick-up qui file à vive allure (voir photo). Ils n’ont pas l’air perturbés sur leurs 4 pattes, et se changent régulièrement de place comme pour mieux admirer le paysage.

On passe devant Zion National Park. Petite hésitation mais il fait encore bien moche. Après Hurricane, le temps s’améliore au fur et à mesure de notre trajet mais il y a encore un vent de folie !

Encore de nombreux kilomètres nous attendent avant la bifurcation pour la visite de Valley of Fire State Park.

Vers 11h45, on s’en rapproche. On fait encore un arrêt à la station service – notre voiture a décidément très très soif, et on en profite pour se restaurer. Rien de transcendant toutefois. J’ai l’impression d’être au régime à voir les repas léger midi et soir, et les randonnées que l’on fait parfois !

Je n’aurai pas pris un kilo de tout ce séjour !  images

Valley of Fire State Park

On y arrive par l’entrée Est. Le paysage change et devient tout orangé. Comme il s’agit d’un parc d’État, le pass annuel n’est pas valide. Si vous rentrez par l’entrée Est, il faudra mettre du cash dans une enveloppe que l’on laisse dans une grande boite aux lettres et surtout, il faut bien conserver le coupon car il sera réclamé au niveau de la sortie Ouest. Il me semble que l’on peut également payer par carte de crédit. Pas de chance, pour nous, impossible de retrouver le coupon à la sortie. Du coup, on a dû expliquer à la dame, qu’il s’était probablement envolé à cause de tout ce vent car on l’avait laissé sous le pare-brise… Elle nous a gentiment laissés partir : j’imagine qu’on est pas les premiers à qui ça arrive !

On suit la Scenic Drive, la « White Dome Road » qui nous mène rapidement jusqu’au parking P3 pour le Trail Fire Wave.

Valley of Fire (map)

"Les dunes de sable du Jurassique ont aujourd'hui laissé place à des dunes de grès et autres superbes formations rocheuses déclinant toute la palette des ocres, du plus clair au plus sombre. Deux routes traversent le parc et desservent les différents sites. Si vous n'avez qu'une demie-journée, le plus simple est de prendre la White Domes Road, une route de 10 km qui part du Visitor Center en direction du nord, puis de s'arrêter et marcher jusqu'aux différents sites. Les ballades sur les sites de Fire Wave et White Domes traversent des paysages constitués de magnifiques formations rocheuses (à chaque fois, comptez environ 45 minutes de marche facile A/R)".
Source : Le Routard (2016) "Parcs nationaux de l'Ouest américain"

Fire Wave Trail

On le fait en plus ou moins 45 minutes aller-retour à une allure de guerrier sous un soleil de plomb et un vent monstrueux. Le sentier est très bien balisé, avec des poteaux en métal planté dans le sol qui nous indique la direction à prendre sur la prochaine centaines de mètres. Toutefois, nous n’avions pas prévu qu’une bonne partie de cette randonnée se faisait dans le sable ; ce qui rend la marche plus difficile de manière générale. On a le droit à un peeling naturel quand le sable nous fouette les mollets et on doit également se protéger le visage et fermer les yeux régulièrement en cas de grande bourrasque. Mais à l’arrivée, le spectacle vaut tous ces efforts. La Fire Wave est tout au bout de la zone de « slickrock ».

Fire Wave
Fire Wave

White Domes Trail

Le sentier débute sur une énorme dune de sable. La côte n’est pas très raide mais la montée sous une chaleur de plomb malgré le vent est atroce. L’absence de balises nous fait capituler, et nous n’irons pas au bout du sentier.

Valley of Fire State Park

Une fois à la voiture, j’enlève chaussures de marche et chaussettes pour épousseter tout le sable qui s’est immiscé clandestinement !

Il est 14h20, nous partons vers Las Vegas.

One thought on “Valley of Fire State Park (22-sep-2016)

  1. L’avantage du circuit : c’est peut-être les copieux petits déjeuners, les déjeuners plus légers et les grands buffets du dîner. Courageux mais pas téméraires, j’ai vu des randonneurs sur le sentier !

Laisser un commentaire